Courtier en énergie pour les industriesCourtier en énergie pour les industries

Courtier en énergie pour les industries

Les profils de professionnels du secteur industriel sont multiples. Ils peuvent soit se rapprocher d'une PMI, soit d'un grand compte selon la taille et l'organisation. Nos courtiers en énergie spécialistes de l'industrie prennent en compte les spécificités de chaque entreprise pour négocier les meilleurs contrats de gaz et d'électricité.

Alliance des Énergies se positionne en véritable partenaire énergie des industriels en leur proposant également des solutions d'optimisation de la fiscalité sur l'énergie. Nous accompagnons aussi les professionnels de l'industrie dans l'obtention d'un financement pour des travaux de rénovation énergétique avec l'accès au dispositif des primes CEE.

Les enjeux énergétiques de l'industrie

La consommation électrique et gazière des industriels est au cœur de leur stratégie économique. C'est en effet un facteur déterminant de leur équilibre financier. Plus l’entreprise est énergivore, plus l’enjeu pour son fonctionnement et son développement est majeur.

Les prix de l'électricité et du gaz sont sujets à de multiples évolutions tarifaires et législatives. Les directeurs administratifs et financiers (DAF) et les responsables achats doivent connaître et surveiller les marchés afin de saisir les bonnes opportunités. Ils peuvent se consacrer entièrement à cette tâche ou utiliser une ressource externe en s'appuyant sur des experts de la négociation et de la mise en concurrence des fournisseurs. Alliance des Énergies apporte une solution simple et efficace dans le but d'obtenir les meilleures conditions tarifaires et contractuelles.

Renégocier ses contrats de gaz et d'électricité est incontournable pour une société industrielle. Ce processus est une application majeure de sa politique énergétique

Négociation des contrats d'énergie pour les industriels

Négocier des contrats de fourniture d'énergie débute par un audit de l’existant. Alliance des Énergies détermine le profil de l'entreprise en analysant les factures de gaz et d'électricité site par site. Nous identifions ainsi les éléments suivants.

  • Coût de l'abonnement
  • Prix du MWh
  • Puissance compteur site par site
  • Type de raccordement (réseau classique ou RTE, GRTgaz et Teréga)
  • Options tarifaires
  • Montant des taxes et contributions
Courtage énergie industries

En collaboration avec le référent énergie de la société, le chargé d’affaires de notre cabinet de courtage identifie en parallèle les besoins et les attentes. Il est en effet important pour réussir une négociation de contrat de connaître les évolutions des mois à venir : augmentation du parc machine, remplacement de matériel plus efficace, changement de locaux, état du carnet de commande, etc.

Ces informations confidentielles permettent à nos courtiers en énergie d'élaborer pour l'industrie cliente un cahier des charges sur mesure. Il est indispensable à la mise en concurrence des fournisseurs de gaz et d'électricité.

Leviers à activer pour optimiser ses dépenses en énergie

Plusieurs critères sont à prendre en considération lorsqu'une industrie souhaite réduire ses coûts pour la fourniture d’énergie et augmenter sa capacité d'investissement. Le premier élément est la typologie de l'offre et particulièrement le prix du mégawattheure d'électricité ou de gaz. Dans le cas d'une souscription à une offre à prix indexé, il est important de se demander si l'indicateur de référence est le plus efficace. Dans le cas d'une offre à prix fixe, d’autres questions se posent. Par exemple, le prix de la molécule est-il renégociable en cours de contrat ?

Une autre variable à prendre en considération est celle de la souscription à une offre duale Électricité + Gaz ou à deux offres distinctes. Ce choix n'est pas anodin car le périmètre de négociation s'élargit et la gestion des engagements est simplifiée dans le cas d'un contrat dual.

Ensuite, il est important d'étudier la durée de contractualisation optimale selon le profil et les objectifs. Généralement, plus la durée d'engagement est longue, plus les tarifs sont attractifs. Mais est-ce qu’un contrat longue durée correspond bien aux besoins de l’industrie ? Enfin, le coût de l'abonnement en lui-même et les clauses du contrat au niveau de la renégociation et de la résiliation doivent être claires et minutieusement établies pour éviter de fortes pénalités.

Courtier en énergie pour industrie

Les directeurs financiers en poste dans une entreprise industrielle connaissent dans la plupart des cas les différentes possibilités de souscription. Mais travailler avec un expert de l'énergie leur permet d'anticiper les tendances et d'échanger sur l'état des marchés et les subtilités des offres des fournisseurs. C'est aussi un confort pour effectuer plus facilement un changement de contrat ou d'index au moment opportun.

Mise en concurrence des fournisseurs d'énergie

Sur la base du cahier des charges et de la stratégie d’achat élaborée conjointement, Alliance des Énergies met en concurrence les fournisseurs d'énergie. Grâce à différents échanges pour affiner les demandes et négocier les termes et conditions, nous rassemblons les différentes propositions d'approvisionnement.

Les offres reçues sont analysées pour valider leur conformité aux attentes exprimées. Puis nous les intégrons dans un tableau comparatif qui met en avant les contrats les plus intéressants et les options adaptées à des cibles industrielles. Ce tableau est un outil d'aide à la prise de décision. Il facilite aussi la présentation devant le conseil d'administration.

Notre cabinet de courtage vous conseille mais vous restez maître du choix final. Si une offre vous convient et que vous souhaitez y souscrire, nos consultants se chargent des démarches administratives. Que vous reteniez ou non une proposition faite par Alliance des Énergies, vous ne nous devez rien.

Un autre enjeu à prendre en considération est celui de la transition écologique. Opter pour une solution basée sur une source d'énergie renouvelable est une décision innovante pour un professionnel de l'industrie. Plusieurs données sont à prendre en compte pour déterminer le bien-fondé d’une telle orientation. Nos courtiers apportent des solutions aux industriels en proposant des offres "vertes" répondant à leurs besoins en Gaz / Électricité.

Optimisation fiscale sur l'énergie

Notre collaboration va au-delà de la simple négociation de contrats d'approvisionnement. Alliance des Énergies conseille les industries dans l'optimisation des taxes.

Les courtiers en énergie de notre cabinet conseil étudient l’éligibilité de l’entreprise pour réduire sa fiscalité sur le gaz naturel et l’électricité. Selon l’activité et le volume de consommation, il est possible de bénéficier de différentes mesures d’allégement sur la Contribution au Service Public de l'Électricité (CSPE) et la Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel (TICGN).

Optimisation de la CSPE

Trois taux pleins de CSPE existent : 25,8291 €/MWh pour les compteurs de puissance inférieure ou égale à 36 kVA, 23,6097 €/MWh pour les compteurs de puissance supérieure à 36 kVA et inférieure ou égale à 250 kVA et enfin 22,50 €/MWh pour les compteurs de puissance supérieure à 250 kVA.

Ces taux sont remplacés pour 1 an, à partir de février 2022 par deux taux : 0,5 €/MWh pour les compteurs de puissance supérieure à 36 kVA et 1 €/MWh pour les petits consommateurs. C'est le bouclier tarifaire mis en place par l'État pour soulager les entreprises de la hausse du prix de l'électricité.

L'application d'un taux réduit est accessible aux industries électro-intensives et hyperélectro-intensives si le taux de CSPE représente à minima 0,5% de la valeur ajoutée.
• 7,5 €/MWh pour une consommation par site ou entreprise inférieure à 1,5 kWh par euro de valeur ajoutée.
• 5 €/MWh pour une consommation comprise entre 1,5 et 3 kWh par euro de valeur ajoutée
• 2 €/MWh pour une consommation supérieure à 3 kWh/€ de valeur ajoutée.

Les industries qui sont exposées à d'importants risques de fuite de carbone sont également concernées par une réduction de CSPE. Les taux sont alors les suivants :
• 5,5 €/MWh pour les consommations inférieures à 1,5 kWh/€ de valeur ajoutée
• 2,5 €/MWh pour les consommations comprises entre 1,5 et 3 kWh par euro de valeur ajoutée
• 1 €/MWh pour les consommations supérieures à 3 kWh par euro de valeur ajoutée

Les professionnels de l'industrie peuvent bénéficier d'une exonération et parfois d'une exemption de CSPE. Il faut pour cela remplir différents critères.

Exonération de CSPE

• Production d'électricité à bord d'un bateau
• Utilisation pour la production d'électricité ou le maintien de cette capacité
• Électricité utilisée produite par un petit producteur d'énergie électrique

Exemption de CSPE

• Utilisation de l'électricité dans des procédés métallurgiques, d'électrolyse ou de réduction chimique
• Si le coût de la molécule représente plus de 50% de la valeur finale d'un produit commercialisé
• Procédé de fabrication de produits minéraux non métalliques
• Électricité consommée dans l'enceinte des entreprises de production et de fabrication de produits énergétiques.

Une industrie avec un trop-payé de CSPE peut réclamer un remboursement. Si la société avait droit à un taux réduit, à une exemption ou à une exonération, elle peut récupérer le trop-versé sur les deux dernières années civiles.

Optimisation de la TICGN

Fixé à 8,41 €/MWh, le taux de la Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel pèse lourdement sur les charges des professionnels. Heureusement, la TICGN est optimisable pour certaines entreprises notamment industrielles.

• Exonération selon l'utilisation du Gaz Naturel s'il est utilisé pour un usage autre que combustible, en double usage, pour la production d'électricité, pour la fabrication de produits énergétiques, pour les besoins de l'extraction et de production de gaz naturel et pour le biométhane.
• Taux réduit pour les entreprises soumises au marché des quotas de gaz à effet de serre et grandes consommatrices d'énergie. Le taux passe à 1,52 €/MWh. Le taux est de 1,60 €/MWh pour les industries énergivores exposées aux risques de fuite de carbone et également les entreprises spécialisées dans la déshydratation de certains fruits et légumes.

Les demandes sont à renouveler annuellement. Au même titre que la CSPE, il est possible d'obtenir un remboursement rétroactif de TICGN sur les deux dernières années calendaires.

Optimisation du TURPE

Le Tarif d'Utilisation du Réseau Public d'Électricité est une contribution payée par le consommateur à son fournisseur. Son montant est fixé par la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie). Il finance les gestionnaires de réseau et distributeurs Enedis, les ELD et RTE. Le TURPE permet de maintenir et d'entretenir le réseau électrique français. Les plus gros consommateurs d'électricité peuvent bénéficier d'un abattement.

Demander une étude personnalisée gratuite et sans engagement

Financement de travaux avec les primes CEE

Le secteur industriel est éligible au dispositif des CEE mis en place par l'État dans le cadre de la loi POPE. Financé en partie par les fournisseurs de gaz et d’électricité, les Certificats d'Économie d'Énergie favorisent les travaux de rénovation énergétique au sein notamment des sites professionnels. Leur but est d'accélérer la transition écologique et de réduire les rejets de carbone et des gaz à effet de serre.

Primes CEE - Rénovation industries

L’avantage premier des primes CEE est de réduire l’investissement pour réaliser le projet de rénovation. Celui-ci apporte d’autres bénéfices perceptibles tout de suite et à longue échéance.

  • Amélioration des performances énergétiques
  • Baisse des consommations Gaz / Électricité
  • Réduction des factures d'énergie
  • Conditions de travail améliorées
  • Valorisation foncière
  • Concrétisation de la stratégie RSE

Dans les faits, il est possible d'optimiser l'efficacité active d’une entreprise industrielle de plusieurs façons. Par exemple en installant des systèmes de contrôle et de gestion des besoins en gaz et en électricité ou en utilisant des appareils et des outils haute-performances : gestion des flux, équipements, canalisations, etc. Un industriel peut également cibler l'efficacité énergétique passive d'un site en rénovant l’isolation thermique des bâtiments.